Brechpunkt-Grand Soldat-Hohwalsch
Sous le Grand Rommelstein

Brechpunkt-Grand Soldat-Hohwalsch

Walscheid(57) – 15 mars 2020 * 17 km – Dénivelé positif : 420m* Météo : 14° – soleil et ciel bleu /

Repères cartographiques :

  • Col du Brechpunkt
  • Parc aux boeufs
  • Eichelkopf
  • Place du Bon Dieu
  • Grand Soldat
  • Col du Bloecherplatz
  • Peugstein
  • Hohwalsch
  • Croix de Haspach



Dimanche 15 mars 2020

Col du Brechpunkt. 13 heures.

. Une belle journée ensoleillée


En route pour le Parc aux Bœufs, sous un soleil resplendissant. Ça sent presque le printemps… presque, car le fond de l’air est encore frais, mais c’est une bonne température pour marcher.

Il y a un peu de monde près de l’abri. Ils ont certainement fait un pique-nique car la fumée d’un reste de feu monte en légères volutes dans le bleu du ciel.

A droite, pour une première montée sur les crêtes de l’Eichelkopf. 4 personnes en descendent, et on se croise en échangeant un bonjour.

Quelques arbres bourgeonnent déjà, mais globalement, ce sont encore les teintes grisâtres de l’hiver qui dominent, à part, bien sûr, les sapins qui colorent la forêt en vert foncé. Bientôt, les jeunes pousses vont illuminer ces mêmes sapins de teintes claires printanières.

Après les crêtes, une longue descente conduit à la Place du Bon Dieu qui a été bien abimée par les engins forestiers. Quelques arbres, qui ont été déracinés par les tempêtes successives, gisent au bord de la piste.

Allez, pour une fois, je choisis de prendre le chemin qui part vers le nord en longeant le Grand Rommelstein. On passe près d’une croix, fixée sur un gros bloc où figure une inscription gravée dans un écusson de pierre. Difficile de déchiffrer ce qui y est écrit…

Il est bien agréable ce sentier, qui est, en fait, une ancienne piste aujourd’hui recouverte d’herbe fine.

Après un peu plus d’un kilomètre, le chemin rejoint une piste sablonneuse qui amène à Grand Soldat, au bas de la Vallée de Wellerst. C’est dans ce hameau que se situe la gare d’arrivée du petit train touristique d’Abreschviller, qui n’est pas encore en service à cette période de l’année.

. Montée au Peugstein


On passe maintenant sur l’autre versant de la vallée, en empruntant un sentier balisé. Il faudra monter presque 200 m de dénivelé pour rejoindre le Col du Bloecherplatz, puis encore 50m avant de pouvoir progresser sur un sentier plat qui va longer les crêtes de Peugstein. On passe la Roche des fantômes… mais il ne semble pas y avoir de rocher caractéristique ici (ni de fantômes d’ailleurs). Peut-être est-ce seulement le nom du lieu, sans plus…

Peu-après ce passage fantomatique, les personnes qui étaient à l’abri du Parc aux Bœufs arrivent en face… rebonjour… et un peu plus loin, ce sont les 4 randonneurs qui descendaient tout à l’heure de l’Eichelkopf…rebonjour… c’est vrai que la Terre est ronde, et c’est donc normal de retrouver des gens qui tournent dans le sens contraire… mais, bon, il n’y a peut-être pas de rapport, en fait…

Le sentier amène à la Croix de Haspasch, puis au Brechpunkt, mais il n’est pas très tard, alors autant « pousser » jusqu’au Hohwalsch, tant qu’à faire.

. Retour depuis le Hohwalsch


Plutôt que de descendre jusqu’à la croix, pour remonter ensuite, il serait plus judicieux de « couper » pour retrouver le point haut du sentier qui vient de la Croix de Haspach. Pour cela, il faut traverser le Peugstein, et trouver un passage qui permettra de descendre les falaises, de l’autre côté du petit plateau…

Plusieurs arbres tombés bloquent le passage. Visiblement le vent a bien soufflé ici.

Il est joli ce petit plateau, avec ses affleurements de roche couverts d’herbe et d’arbustes.

En fouillant un peu entre les rochers en bordure du plateau, je trouve un passage qui va permettre de rejoindre assez facilement le sentier que l’on devine en contrebas, en « skiant » sur les tas de feuilles mortes qui recouvrent la pente abrupte.

Un fois sur le chemin du dessous, la progression est plus classique et il suffit de suivre les nombreuses balises bien positionnées tout le long du sentier.

Le chemin se rapproche maintenant la route, qui est distante d’une dizaine de mètres à peine, par endroits.

Le rocher du Hohwalsch est bientôt en vue. Le soleil illumine encore la haute falaise avant de continuer sa trajectoire descendante.

Il faut maintenant retourner au Brechpunkt.

Un peu avant Hohwalschplatz, l’aire de pique-nique aménagée, un sentier repart à droite en direction de la Croix de Haspach.

Quelques kilomètres tranquillement au milieu de la forêt, avant de remonter jusqu’à la croix en bois vernis. On traverse la route pour emprunter un sentier qui va rejoindre le Col du Brechpunkt.

La journée touche à sa fin et la randonnée se termine agréablement sur ce sentier forestier qui monte doucement vers le terminus du Col du Brechpunkt.

Marc Gapp

Pratique la spéléologie depuis l'âge de 14 ans. Passionné par la nature et l'aventure. Spécialiste du canyon de la Bendola descendu la première fois en 1989.